lundi 28 décembre 2009

Amazon : les ventes de livres électroniques ont dépassé celles des livres papier le jour de Noël

Le site marchand a annoncé que le Kindle a été l’article le plus vendu de son histoire. Pour la première fois, les livres numériques se sont plus vendus que les exemplaires papier.

Préférant ignorer le piratage du système de protection des fichiers du Kindle, Amazon s'est empressé d'annoncer que son livre électronique était devenu le produit le plus vendu de toute l'histoire du site. P

lus symbolique, « Le jour de Noël, pour la première fois, les clients ont acheté plus de livres pour le Kindle que de livres papier », annonce Amazon dans son communiqué. Une conséquence  directe des records battus par le Kindle qui se vendait déjà très bien depuis le mois dernier. Entre le 15 novembre et le 19 décembre, les ventes de Kindle ont dépassé celles d'iPod Touch, sans livrer le moindre chiffre comme à son habitude. Mais les analystes parient sur 750 000 à 900 000 unités écoulées sur le quatrième trimestre.

On sait que le Kindle aura bénéficié des difficultés d'approvisionnement des produits concurrents comme le Nook de Barnes&Nobles le Sony Reader qui ont complètement raté les ventes de fin d'année. Et logiquement, la vente de livres électroniques aura suivi cet élan. Il faudra maintenant juger cette tendance sur la durée, une fois estompé « l'effet Noël ». (Eureka Presse)

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 16 novembre 2009

Une première version de Chrome OS dévoilée cette semaine ?

Selon le site TechCrunch, Google pourrait dévoiler une première mouture de Chrome OS, son système d’exploitation destiné aux netbooks. Une autre rumeur assure que les premiers netbooks sous Chrome OS pourraient être disponibles à Noël.

Google, qui multiplie les annonces majeures va-t-il encore une fois monopoliser l'attention cette semaine avec Chrome OS ? Le site TechCrunch affirme que le système d'exploitation sera officiellement présenté dans les prochains jours. Il ne s'agira peut être pas d'une version entièrement fonctionnelle ou alors réservée aux seuls développeurs. TechCrunch penche plutôt pour une sélection de modèles de netbooks sur lesquels Chrome OS pourrait tourner.

Cet OS gratuit, conçu sur une base Linux, est destiné prioritairement à ces machines. Google a déjà annoncé qu'il collaborait avec les principaux fabricants de netbooks : Acer, ASUS, HP, Lenovo, Texas Instruments, et Toshiba. La firme de Mountain View travaille aussi avec Qualcomm promoteur du concept de smartbook, ou l'alliance vertueuse du meilleur du smartphone et du netbook dans une architecture de type ARM. Une voie dans laquelle Microsoft ne compte pas s'engager avec Windows 7, pour le moment.

Les netbooks Acer et Lenovo équipés les premiers ?

Si Chrome Os est bel et bien présenté cette semaine, à quand les premières machines vendues dans le commerce ? Une rumeur en provenance de Chine circule sur la Toile depuis le début du mois, assurant que des netbooks de chez Acer et Lenovo équipés de Chrome OS arriveront pour Noel. Une perspective sujette à caution dans la mesure où Google a dès le départ assuré que son système d'exploitation n'arriverait qu'en 2010.

TechCrunch relève d'ailleurs que l'un des gros chantiers en cours est la constitution de la bibliothèque de pilotes matériels. Une tâche immense pour laquelle Google a embauché une armée de développeurs. Sans une base de drivers disponibles dès le lancement, l'usage de Chrome OS sera en effet des plus limités. (Eureka Presse)

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 22 octobre 2009

Ubuntu fête ses 5 ans d’existence et 11 versions

Le 20 octobre, la populaire distribution Linux Ubuntu fêtait ses cinq ans, cinq années au cours desquelles sont nées 11 versions de l’OS, toujours très axées sur la simplicité de prise en main pour l’utilisateur.

Le mois d'octobre, ce n'est pas uniquement la sortie de Windows 7. C'est en effet également l'occasion pour Ubuntu de célébrer ses cinq années d'existence, mais aussi de sortir dans une toute nouvelle mouture : Karmic Koala (Ubuntu 9.10).

C'est donc le 20 octobre 2004 qu'a été lancée la première version de la distribution Linux, la 4.10 baptisée alors Warty Warthog. Dès le début du projet, Canonical (dirigé par Mark Shuttleworth), l'éditeur à l'origine de la distribution, opte pour cycle de mise à jour de six mois.

Ubuntu 9.10, Karmic Koala, attendu pour le 29 octobre

Outre cette cadence, Ubuntu prend le pari dès le début de s'adresser aux utilisateurs les moins techniques. Même si les autres distributions Linux se sont peu à peu développées en ce sens pour être accessibles à différents profils d'utilisateurs, Ubuntu est probablement le premier OS Linux a y être parvenu réellement (la richesse de Linux est aussi de permettre à chacun de choisir la distribution qui lui convient le mieux).

En avril dernier est sortie la version 9.04 d'Ubuntu, nom de code Jaunty Jackalope. Quant à Karmic Koala, ellesera téléchargeable en version finale d'ici quelques jours seulement, le 29 octobre.

La polémique autour d'Ubuntu Store éteinte

Mais malgré son succès, la distribution et surtout la stratégie de Canonical ne font pas forcément l'unanimité dans l'univers du logiciel libre, notamment en raison de la place accordée aux logiciels propriétaires.

L'ajout dans Ubuntu 9.10 d'une nouvelle fonctionnalité intitulée Software Store a également provoqué des grincements de dents. Si l'outil a pour but avant tout de centraliser l'installation/désinstallation et le téléchargement de logiciels, le descriptif de la fonctionnalité laisse craindre à certains une marchandisation des logiciels.

Mais début septembre, Canonical et Mark Shuttleworth ont précisé leur pensée pour lever l'ambigüité. Le projet « Software Store » est ainsi renommé pour s'appeler désormais « Software Center ». La connotation marchande est ainsi retirée. Quoi qu'il en soit, joyeux anniversaire Ubuntu.

Par Christophe Auffray, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 20 octobre 2009

Mozilla bloque une extension Microsoft pour Firefox

Ce week-end la Fondation Mozilla a dû bloquer puis débloquer un plug-in de Microsoft pour Firefox, en raison d'une faille de sécurité. Cet épisode repose le problème de la sécurité des extensions qui viennent se greffer aux navigateurs.

Il y a un mois, Microsoft se plaignait de l'arrivée du plug-in Chrome Frame pour Internet Explorer estimant que ce type d'initiative était dangereuse en matière de sécurité.

Aujourd'hui, l'éditeur de Redmond est dans le rôle de l'accusé. En effet, la Fondation Mozilla a ce week-end bloqué, puis débloqué l'add-on Windows Presentation Foundation, qui vient se greffer sur Firefox. Dans un bulletin de sécurité, Microsoft expliquait que ce plug-in souffrait d'une faille de sécurité et qu'il fallait impérativement mettre à jour Internet Explorer pour combler cette brèche.

Mozilla a d'abord bloqué le plug-in, puis comme Microsoft a prouvé sa bonne foi en publiant des méthodes pour corriger le fichier en question, ou carrément en conseillant de le désactiver, la Fondation l'a ôté de la liste des extensions bloquées.

Un plug-in installé à l'insu de l'utilisateur

Cette affaire soulève néanmoins deux problèmes importants. D'abord, il met en lumière le fait que Microsoft a installé, à l'insu de l'utilisateur et de l'éditeur de Firefox, un plug-in. En l'occurrence, Windows Presentation Foundation s'installe dans Firefox après la mise à jour du composant .Net Fremework. Ensuite, il confirme que n'importe quel logiciel aussi sécurisé soit-il peut devenir une passoire par l'ajout d'une simple extension.

Cette année, des failles de sécurité dans QuickTime (Apple) ou dans Flash ou Reader (Adobe) avaient mis à mal la sécurité de la plupart des navigateurs. Au passage, on se souvient que les différents protagonistes (Apple, Microsoft, Adobe...) se renvoyaient la balle alors même que c'est l'internaute qui subit les dommages de ces problèmes de sécurité. (Eureka Presse)

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 15 octobre 2009

La Finlande veut instaurer le 100 Mbits/s comme un droit fondamental

Le droit de disposer d’un accès Internet d’au moins1 Mbit/s va être inscrit dans la loi en Finlande afin de développer le raccordement des zones rurales. A terme, le débit garanti devra être de 100 Mbits/s. En France, le gouvernement refuse de reconnaître un tel droit, en contradiction avec l'esprit de l'Hadopi.

A partir de juillet 2010, les fournisseurs d'accès seront dans l'obligation de fournir aux 5,2 millions de citoyens finlandais un accès à Internet d'un débit minimum de 1 Mbit/s, comme vient de le décider le ministère des Transports et de la Communication.

Le gouvernement (après une annonce en 2008) fait ainsi de l'accès à Internet un droit en l'inscrivant dans la loi. La Finlande compte accélérer le développement l'Internet dans les zones rurales, souvent négligées par les opérateurs car économiquement moins rentables. Pour accompagner ce projet, dans un pays où près de 80% des foyers sont déjà connectés, des fonds seront débloqués.

100 Mbits/s de débit garanti aux citoyens finlandais

Et la Finlande ne veut pas s'arrêter là, puisqu'elle envisage de fixer à 100 Mbits/s le débit garanti à ses citoyens. Le pays rejoint ainsi l'Estonie où l'accès à Internet est déjà un droit, inscrit même dans sa constitution.

Cette annonce d'un Etat membre de l'Union européenne rappelle évidemment la position inverse défendue par le gouvernement français lors des débats sur la loi Hadopi. La ministre de la Culture d'alors, Christine Albanel, avait exclu de considérer l'accès au Web comme un droit fondamental.

Une position en partie désavouée par le Conseil constitutionnel qui avait censuré le texte du gouvernement français, considérant l'accès à Internet comme une composante de la liberté d'expression.

La position française fragilisée au sein de l'UE ?

La décision des Sages n'a pas pour autant conduit à une remise en cause de la position française au sein de l'Union européenne, puisque le gouvernement s'oppose toujours à l'amendement 138 du Paquet Télécom, qui fait justement de l'accès à Internet un droit fondamental.

La France tente d'ailleurs de convaincre les députés européens de rejeter cet amendement. Une eurodéputé suédoise (favorable au texte) déclarait ainsi récemment dans la presse avoir été contactée par l'ambassade de France en Suède. Objectif du contact : obtenir son soutien.

Si l'amendement était définitivement adopté, le projet Hadopi, prévoyant des coupures d'Internet, serait très sérieusement menacé.

Pourtant, on se souvient que dans le cadre du plan France Numérique 2012 présenté par le gouvernement en octobre 2008, une mesure (parmi les 154) prévoyait d'accélérer le développement d'un accès universel à Internet haut débit pour tous les Français. Un appel d'offres devait être lancé dès 2009 auprès des opérateurs pour  aboutir à un accès supérieur à 512 Kbits avant la fin 2010, à un tarif inférieur à 35 euros par mois (matériel compris).  Depuis le dossier est resté dans les cartons.

               

Par Christophe Auffray, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 9 octobre 2009

Microsoft prépare un patch day énorme le 13 octobre

13 bulletins de sécurité corrigeant 34 failles seront livrés le 13 octobre par Microsoft. Un record absolu. Les rustines corrigeront notamment la version RTM de Windows 7.

Record battu pour Microsoft. Le 'patch day' mensuel d'octobre, qui sera mis en ligne mardi prochain contiendra pas moins de 13 bulletins dont 8 critiques et 5 importants. 13 mises à jour le 13 octobre, l'éditeur semble ne pas être superstitieux...

34 vulnérabilités

Le précédent bulletin le plus 'lourd' datait de février 2007 et octobre 2008 avec 12 bulletins mis en ligne. Les responsables informatiques vont donc avoir du boulot.

Au programme, des failles en pagaille (34 exactement) dans tous les produits Windows et même dans la version RTM de Windows 7 dont la mouture finale est attendue le 23 octobre prochain. L'OS célèbre donc son premier trou de sécurité.

Internet Explorer, Office, SQL Server, Silverlight, Forefront et Visual Studio font également partie de la fête. La faille dans le SMB (Service Message Block) devrait également être corrigée.

               

Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

YouTube passe le cap du milliard de vidéos vues par jour

Plus d'un milliard de vidéos sont visionnées chaque jour sur YouTube a annoncé Chad Hurley, son P-DG et co-fondateur. Autre chiffre communiqué : 20 heures de contenu sont mis en ligne chaque minute.

Racheté par Google en octobre 2006 pour 1,65 milliard de dollars, Youtube reste le leader mondial des plateformes vidéo mais est toujours à la recherche d'un modèle économique rentable.

Vers un accès payant 

Ainsi, la filiale de Google multiplie les accords de distribution pour diffuser les contenus de grandes structures de productions comme Sony Pictures, la MGM, la BBC ou encore CBS (maison mère de ZDNet.fr).

Autre évolution prévue dans un avenir proche: l'accès payant à certains contenus

Depuis 2008,  le P-DG de Google Eric Schmidt a exigé que Youtube devienne une activité rentable. Un challenge difficile à relever tant ses coûts augmente avec le succès d'audience qui ne se dément pas.

On estime aujourd'hui à 150 millions de dollars par mois le coût de son infrastructure ( bande passante, stokage, réseau,...) pour un revenu estimé à 200 millions de dollars en 2008.

               

Par la rédaction, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 21:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 22 septembre 2009

Linux sourit toujours à Red Hat, avec un bénéfice en hausse de 37%

Contrairement à la majorité des éditeurs, Red Hat n'a pas enregistré de baisse d'activité en 2009, et son chiffre d'affaires au 2e trimestre augmente de 12% à 183,6 millions de dollars.

Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. Selon les dirigeants de Red Hat, le groupe a vraisemblablement profité durant la période de l'incertitude autour du rachat de Sun par Oracle.

Au 2ème trimestre, tous les indicateurs sont en tout cas au vert. Le chiffre d'affaires progresse de 12% sur un an à 183,6 millions de dollars. Les analystes financiers tablaient sur un résultat de 179,1 millions.

Et si Red Hat échappe à la récession, forte aux Etats-Unis, c'est notamment grâce à son activité à l'international. En effet, près de 50% de son chiffre d'affaires est réalisé hors des Etats-Unis.

Mais l'éditeur n'a pas soigné que ses ventes, puisque son bénéfice net grimpe de 21,1 à 28,9 millions de dollars. Red Hat a donc tout naturellement la confiance de ses actionnaires. Depuis le début de l'année 2009, le titre en bourse a gagné près de 88%.

               

Par La rédaction, ZDNet France

Source ZdNet

Posté par seblinux89 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 21 septembre 2009

Arrêt de la TV analogique : des zones d'ombre persistent

La première phase du basculement de certaines régions de la TV analogique au tout numérique a été officialisé par le CSA. Mais il demeure des questions sans réponse, notamment au sujet des zones d'ombres TV et du dispositif d'aides prévu par le gouvernement.

Dernière ligne droite pour le basculement de la TV vers le tout numérique dans de nombreuses régions. Le CSA a officialisé la semaine dernière le calendrier pour l'arrêt de la TV analogique dans sept régions.

Les premières à éteindre le signal analogique étant l'Alsace dés le 2 février 2010 et la Basse Normandie un mois plus tard (le 9 mars 2010). Suivront la plupart des régions du grand Ouest (Pays de la Loire, Bretagne, Poitou Charente) ainsi que l'Est de la France et le Nord courant 2010 (voir calendrier complet).

Pour les autres régions de métropole, le passage au numérique se fera tout au long de l'année 2011, les dernières concernées seront la Provence, les Alpes, le Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon

Chèque de remboursement, crédit d'impôts ?

Le gouvernement a lancé le 17 septembre une campagne de publicité pour préparer les téléspectateurs à ce changement, mais de nombreuses questions restent en suspens. Quid des zones d'ombres de la diffusion numérique, en particulier en montagne et dans certaines zones rurales ? Par ailleurs, si un dispositif d'aides financières pour accompagner les foyers les plus modestes à l'adoption du numérique est prévu par le gouvernement, on n'en connaît pas encore les modalités, ni les conditions d'attribution. Chèque de remboursement à l'achat de matériel de réception satellite, crédit d'impôts, toutes les options restent ouvertes.

Une autre interrogation concerne la TNT HD. Si le calendrier de l'extinction de l'analogique est fixé pour la diffusion des chaînes SD sur la TNT, du côté de TF1, France2 et M6 HD, les téléspectateurs de nombreuses régions ne savent pas encore quand leur diffusion débutera, faute de calendrier précis fourni par le CSA et les diffuseurs.

Les zones d'ombres, une opportunité pour les opérateurs satellites

Ces incertitudes devraient au moins faire le jeu des opérateurs satellites. Le luxembourgeois Astra (via TNT Sat) et le conglomérat européen Eutelsat (Via Fransat) proposent déjà l'accès aux chaînes de la TNT, y compris les chaînes nationales diffusées en HD, via leurs satellites respectifs Astra 1 (19,2° est) et Atlantic Bird 3 (5° ouest). Et ils pourraient profiter de l'afflux de nouveaux clients situés en zones d'ombres TV pour conquérir des abonnés à l'Internet via la parabole.

En effet, les zones d'ombres TV sont aussi généralement des zones peu ou mal desservies par l'ADSL. Si bien que chez Astra, qui commercialise un accès à Internet bidirectionnel par satellite via des prestataires comme Nordnet ou Vivéole, on considère l'arrêt de l'analogique comme une véritable opportunité de croissance pour l'activité Internet.

Interrogé par ZDNet.fr lors du salon IBC 2009 à Amsterdam, un porte-parole du groupe a indiqué qu'une montée en débit courant 2010 était à l'étude pour leurs offres Internet par satellite, celles-ci étant pour le moment bridées à 2048 kbit/s en réception et 128 kbit/s en émission.

               

Par Vincent Birebent, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

P2P : les Français largement à la traîne selon une étude...

Les partisans de la loi Hadopi ne vont pas apprécier : les internautes français sont de petits joueurs en matière de piratage de musique.

"La France est la championne du monde du piratage", s'enflammait Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture pour défendre la loi Hadopi. "Des milliards de fichiers sont échangés chaque jour de manière illégale", tonnait le gouvernement pour faire passer sa loi.

Mais encore une fois, la réalité des chiffres vient contredire ce bel argumentaire. On savait déjà que le piratage n'était pas la cause essentielle de la chute du marché du disque. On apprend aujourd'hui que les internautes français ne sont pas, et de loin, les plus grands pirates de la planète...

Les 'pirates' achètent des disques

Selon une étude Ipsos Allemagne menée auprès de 6 500 internautes, seulement 15% des internautes français déclarent avoir téléchargé illégalement de la musique contre une moyenne mondiale de 44%. La France est loin, très loin de la Chine (78% des sondés avouent avoir piraté de la musique), la Russie (68%), ou encore l'Espagne (44%), l'Italie (34%) et même les Etats-Unis (18%).

Bien sûr, ces réponses sont déclaratives et le taux réel doit être, pour chaque pays, bien supérieur. Mais cela ne changera pas la hiérarchie des pays, et le fait que les internautes français sont plutôt plus 'sages' que leurs collègues Internaute du reste du monde.

Mieux, l'étude montre que les 'pirates' français utilisent beaucoup plus les voies légales de téléchargement et achètent davantage de disques que les internautes ne pratiquant pas le P2P...

Cette affirmation corrobore une autre étude du cabinet de recherche Interpret, qui a interrogé pas moins 64 millions d'internautes (une première à notre connaissance). Si 36% d'entre eux (soit la bagatelle de 24 millions de personnes) avouent avoir téléchargé illégalement un fichier au moins une fois ces trois derniers mois, 9% (de ces 36%) ont acheté un album complet sur un kiosque de téléchargementet et 16% déclarent avoir acheté des chansons individuelles.

De quoi prouver, une fois encore, que les Majors et le gouvernement se trompent de cible...

               

Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,