Il y a longtemps que l’on sait qu’AOL n’a pas une santé financière éblouissante. En novembre, la société avait annoncé qu’elle mettait en place un plan de restructuration de 200 millions de dollars qui incluait, si possible, 2500 départs volontaires. Aujourd’hui, seuls 1100 employés ont choisi cette option, et l’entreprise doit donc procéder à des coupes.

aol


AOL a donc annoncé que 1400 licenciements allaient avoir lieu un peu partout dans le monde, mais surtout en Europe. Un porte-parole a ainsi indiqué : « Des réunions se sont tenues au Royaume-Uni, en Allemagne et en France, et nous avons annoncé des projets de fermer beaucoup de nos bureaux en Europe, en démarrant par l'Espagne et la Suède ».

En France notamment, tous les bureaux seront fermés, ce qui entrainera la suppression d’une centaine de postes. La conséquence directe sera la fermeture du portail AOL en France.

Récemment, AOL s’était séparé de Time Warner, après plusieurs années difficiles d’une fusion qui n’a pas tenu ses promesses. La masse salariale de la société a littéralement fondu, passant de presque 20 000 personnes en 2006 à seulement 4400 quand les licenciements seront effectifs.


Rédigée par Vincent Hermann

Source PC INPact