mercredi 28 mai 2014

Les Médiévales de Sens 2014

1498833_1454061121505545_5448887404707025156_o

10426633_1456296951281962_8599309852218264822_n

 

Page Facebook

Posté par seblinux89 à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


jeudi 13 mars 2014

Journée Manga Sayonne'Ara 2014 a Sens

Sayonne'Ara 2014

Sayonne'Ara 2014 1

 

Page Facebook

Posté par seblinux89 à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 19 janvier 2013

Les emoticons de Facebook

Facebook

Posté par seblinux89 à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 17 octobre 2010

Facebook : des photos supprimées peuvent rester en ligne plusieurs mois

Le problème vient du système de sauvegarde des serveurs CDN de Facebook qui ne répercute pas immédiatement la suppression des contenus. Une image supprimée peut ainsi être retrouvée grâce à l’URL de sa copie mise en cache.

Supprimer une photo de sa page Facebook et découvrir qu'elle est toujours accessible sur la Toile plusieurs mois voire plusieurs années après, le constat a de quoi  inquiéter.

C'est pourtant la découverte d'une journaliste du site Ars Technica qui a mené une enquête il y a un an pour savoir si les photos supprimées sur les réseaux sociaux étaient réellement retirées des serveurs.

Ainsi, Jacqui Cheng s'est aperçu que des photos supprimées de son compte Facebook en mai 2009 sont restées accessibles via leurs URL pendant 6 semaines jusqu'à ce qu'elle interroge les sites concernés.

Lire la suite sur ZDNet

Posté par seblinux89 à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 18 octobre 2009

Facebook disposerait de 30 000 serveurs : et Google et MS ?

Que le veuille George Clooney ou non, Facebook est un succès incroyable, et ce, dans le monde entier. Avec plus de 300 millions d'inscrits, le réseau social fait désormais partie des sites les plus visités du globe, en compagnie de Google, Yahoo!, Microsoft, et Wikipédia.

serveur pc inpact















Et avec des millions de visites quotidiennes, Facebook a logiquement besoin de nombreux serveurs. Selon Data Center Knowledge, le premier réseau social compterait à ce jour 30 000 serveurs, contre 10 000 début 2008. 25 To de données transiteraient chaque jour

Cela peut paraître important, mais les célèbres 1&1 et OVH en compteraient le double. Quant à Google et Microsoft, ils sont loin, bien loin devant.

Google comptait ainsi 100 000 serveurs en 2005, 450 000 en 2006, 1 million en 2007, 2 millions l'année dernière et entre 2 et 3 millions aujourd'hui probablement (les chiffres officiels manquent...).

Microsoft, de son côté, comptait 200 000 serveurs en 2006, et tablait à cette époque sur 800 000 serveurs d'ici 2011. Cependant, d'après les dernières informations, Microsoft disposerait entre 500 000 et 600 000 serveurs grâce à un investissement conséquent de 35 000 nouveaux serveurs chaque mois pendant plusieurs mois depuis l'année dernière.

Hewlett-Packard, principalement grâce à son récent rachat d'EDS et ses 380 000 serveurs, est sans doute la société située à la troisième place du podium.

Et selon un article du 14 mai dernier de Data Center Knowledge, Amazon, Yahoo!, eBay, et IBM comptent probablement plus de 50 000 serveurs chacun.

Quant à Wikipédia, s'il est très visité, il n'en demeure pas moins que sa consommation reste faible comparé à un YouTube. Le contenu est différent, les besoins tout autant. Là encore, les données précises manquent, mais la fameuse encyclopédie dispose de plusieurs centaines de serveurs (400 en 2008)... Si vous avez plus de précisions, n'hésitez pas à les publier dans les commentaires, ou à nous les communiquer par courriel.

Source PC INpact

Posté par seblinux89 à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 29 juin 2009

La mort de Michael Jackson enflamme le Web

Une star interplanétaire s'éteint et c'est tout le Web qui s'enflamme. La mort de Michael Jackson, survenue à l'ère de l'information instantanée et du Web 2.0, a provoqué un rush sans précédent sur le réseau mondial. Signe des temps, c'est sur Internet que l'événement a été révélé et confirmé par le site people TMZ.com le 25 juin vers 17 heures (heure de Los Angeles), grillant la politesse aux médias traditionnels. L'information s'est aussitôt répandue comme une traînée de poudre.

Selon Akamaï, société spécialisée dans la diffusion des flux Web, la fréquentation mondiale des grands sites d'actualité a bondi de 50 % dans les heures qui ont suivi l'annonce du décès du roi de la pop.

Lire suite sur L'Odinateur Individuel

Posté par seblinux89 à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 février 2009

Facebook recule sous les critiques

Le changement des conditions d'utilisation prévoyait que Facebook conserve ses droits sur tous les contenus postés, même retirés par ses membres. Devant les critiques, Mar Zuckerberg, son fondateur, annonce le retour provisoire aux anciennes conditions.

Pour fêter ses cinq ans et ses 175 millions de membres, le réseau social Facebook s'est offert une controverse de grande ampleur. Le 4 février, il a modifié discrètement ses conditions d'utilisation, a révélé le 15 février le site d'une association américaine de consommateurs, Consumerist.com.

Or, la modification de cette page rébarbative des CGU (conditions générales d'utilisation), qu'on lit rarement avant de cliquer sur « J'accepte », n'était pas anodine : après le passage sur la « licence irrévocable, perpétuelle, non exclusive, transférable et pour le monde entier » de copie, modification et distribution accordée à Facebook pour « n'importe quel contenu déposé sur le site », la suite a été supprimée.

Suite qui disait qu'en cas d'effacement par l'utilisateur de son contenu sur le site, « la présente licence prendra fin automatiquement mais vous acceptez que la Société puisse conserver des copies archivées ».

Des contenus utilisateurs cédés pour toujours

Autrement dit, avec cette nouvelle version, libre à l'utilisateur de poster un texte, une vidéo, une photo, etc. sur le réseau social, mais elle devient dès lors la propriété de Facebook pour toujours, même si l'internaute l'efface ou même se désinscrit. Une perspective qui a entraîné une pluie de critiques contre le site, les départs annoncés de membres et la création de... groupes Facebook opposés à cette nouveauté (comme celui-ci).

Facebook, mis en cause en 2007 pour le caractère indiscret de son programme publicitaire Beacon (là aussi, l'entreprise avait reculé) et dans le collimateur de la Cnil, fait machine arrière : sur le blog de l'entreprise, son fondateur Mark Zuckerberg écrit la nuit dernière : « Il y a quelques semaines, nous avons modifié nos conditions d'utilisation, en espérant clarifier certains passages pour les utilisateurs. Ces derniers jours, nous avons reçu beaucoup de questions et de commentaires sur les changements et ce qu'ils signifient pour les gens et leurs informations. A partir de ces retours, nous avons décidé de revenir à nos conditions d'utilisation précédentes pendant que nous travaillons à résoudre les problèmes soulevés par les gens. »

Dans la version française (*) des conditions d'utilisation, on lit bien : « Facebook ne revendique aucun droit de propriété sur votre Contenu utilisateur. En vertu des présentes Conditions d'utilisation, vous demeurez propriétaire de votre Contenu utilisateur et des droits d'auteur ou autres qui lui sont associés. »

« Le sixième pays le plus peuplé du monde »

Mark Zuckerberg ajoute sur son blog que « plus de 175 millions de personnes utilisent Facebook. Si c'était un pays, ce serait le sixième plus peuplé du monde. Nos conditions ne sont pas juste un document pour protéger nos droits, c'est le document qui règle la façon dont le service est utilisé par tous dans le monde entier. »

Le jeune (24 ans) P-DG de Facebook promet une révision dans les prochaines semaines du texte, qui devra refléter les principes qu'il a décrits dans un autre message (« Notre philosophie est que les gens possèdent leurs informations et contrôlent avec qui ils les partagent »). En promettant que les conditions seront écrites « dans un langage que tout le monde peut comprendre » et que les utilisateurs seront associés à l'élaboration de ces nouvelles conditions.

Selon une étude comScore sur les réseaux sociaux en France, Facebook est en tête avec près de 12 millions d'utilisateurs en décembre 2008.

(*) Version qui commence par la phrase : « La traduction de ce document en français est fournie à titre purement indicatif. En cas d'incohérence, la version anglaise de ce document (disponible ici) sera la seule version régissant votre relation avec Facebook au plan juridique. »

               

Par Thierry Noisette, ZDNet France


Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 20:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 9 février 2008

Facebook disponible en français à la fin mars

La première version internationale de Facebook a été mise en ligne le 7 février, en espagnol. Le réseau social s'est appuyé sur ses membres non anglophones pour réaliser la traduction de son service en quelques semaines à peine. Ils ont travaillé à partir de l'application baptisée « Translation » mise à leur disposition. Ils ont ainsi pu proposer leur traduction des termes utilisés pour les rubriques et les différents services de Facebook.

La version espagnole sera disponible dans tous les pays hispanophones, explique Facebook. Quant aux versions française et allemande, traduites via le même principe, elles en sont au stade de la bêta privée, et devraient voir le jour d'ici à la fin du mois de mars, selon Matt Cohler, vice-président de la stratégie chez Facebook.

Le réseau revendique 1,4 million d'utilisateurs en France, sur un total de plus 60 millions dans le monde. Il espère que les versions localisées lui permettront, à l'instar de son rival MySpace, d'augmenter sa pénétration sur les marchés non anglophones.

                             

Par La rédaction, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 janvier 2008

Facebook dans le collimateur de la Cnil

La Cnil considère que le réseau social présente des risques au regard de la protection des données privées. Elle lui réclame des informations sur la conservation des données de ses membres et sur leur utilisation à des fins publicitaires.   

La Commission nationale informatique et liberté (Cnil) se penche sur le dossier des réseaux sociaux sur internet, dont le plus connu est Facebook. Ces plates-formes « sont source de nouveaux enjeux en terme de protection de la vie privée » car « ils offrent des services innovants, et généralement gratuits, souvent en contrepartie d'une utilisation commerciale de vos données personnelles », souligne la commission.

Elle recommande donc la plus grande vigilance aux internautes. Concernant le cas Facebook, la Cnil demande aux responsables du célèbre réseau social des précisions sur la gestion des données personnelles de ses membres. Cela « afin d'évaluer les risques qu'un tel service peut comporter au regard de la protection des données ».         

La Cnil veut obtenir des informations sur la durée de conservation des données personnelles des utilisateurs, des adresses IP traitées et des adresses de courrier électronique des personnes invitées par un membre.

Par ailleurs, elle souhaite s'informer sur la manière dont Facebook analyse les profils de ses membres afin de leur délivrer des publicités ciblées. À ce sujet, elle indique que les utilisateurs concernés doivent être informés de la finalité des fichiers, des destinataires des données et de l'existence d'un droit d'accès et de rectification.

La Cnil a déjà rencontré à l'automne dernier des représentants de Facebook ; depuis elle leur a adressé un courrier, dont elle attend les réponses.

Rappelons qu'en décembre 2007, le réseau social a fait l'objet de nombreuses critiques lors du lancement de son programme publicitaire Facebook Ads, dont la fonctionnalité Beacon permettait de suivre le parcours de ses amis sur des sites partenaires de Facebook.

Depuis, les responsables du réseau social ont fait leur mea culpa et proposer à leurs membres de désactiver définitivement la fonction.                               

Par Christophe Guillemin, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,