dimanche 27 avril 2008

Un violon d'une valeur de 216 000 euros perdu dans un train

Un musicien anglais qui venait de faire expertiser un violon l'a perdu lors de son voyage en train.

Robert Napier, un musicien anglais, s'est déplacé à Londres pour faire évaluer le prix d'un violon du XVIIème siècle. L'instrument a été estimé à 216 000 euros.

Mais de retour vers son domicile de Wiltshire, en train, il a omis de prendre l'instrument avec lui, l'oubliant dans un des wagons du véhicule! Malgré l'alerte donnée presque immédiatement, l'instrument avait eu le temps de disparaître ...

Robert témoigne: "je l'avais mis dans le porte bagages au dessus de ma tête, et quand je suis descendu, j'ai pris mon blouson ainsi que mon porte documents, mais pas le violon...".

La compagnie d'assurance en charge de l'instrument offre 12 500 euros à qui retrouvera le violon disparu.

Source LYcos

Posté par seblinux89 à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 26 avril 2008

Un pingouin peut nager de nouveau grâce à une combinaison thermique

Une pingouin qui perdait des plumes a retrouvé la joie de nager grâce à une combinaison spécialement conçue pour lui.   

Pierre, un pingouin africain âgé de 25 ans, était condamné à regarder ses compagnons patauger dans le bassin de l'Académie des sciences de Californie à San Francisco après qu'il ait commencé à perdre ses précieuses plumes à l'épreuve de l'eau. "Il avait froid et il tremblotait", explique Pam Schaller, une biologiste de l'Académie.   

Contrairement aux mammifères marins qui disposent d'une couche de graisse qui les protège du froid, les pingouins comptent sur leurs plumes pour les garder au chaud lorsqu'il sont dans l'eau.   

Le pingouin déplumé n'osait plus plonger à l'eau jusqu'à ce que Pam Schaller, inspirée par les surfeurs qui défient les eau glaciales du Pacifique, ait l'idée de lui fabriquer une combinaison thermique.   

C'est l'entreprise de plongée Oceanic Worldwide qui a relevé le défi de confectionner cette invraisemblable combinaison pour permettre à Pierre de patauger avec ses 19 copains de bassin.   

"Nous étions très excités à l'idée de le faire", confie Teo Tertel, un spécialiste du marketing. "Nous avons entendu que la plupart de ces pingouins ne vivent que 20 ans et notre petit ami (Pierre) en a déjà 25. Nous étions prêt à tout pour l'aider", a-t-il ajouté.   

Le produit final: une veste qui recouvre le torse de l'animal, comportant deux trous pour laisser passer les ailes, et attachée dans le dos avec un Velcro.   

Depuis qu'il a commencé à porter la combinaison, il y a six semaines, Pierre a retrouvé son enthousiasme pour la nage. Il a de nouvelles plumes, il a pris du poids et, selon la biologiste Pam Schaller, il a retrouvé son rôle de mâle dominant.   

Le nouveau look de Pierre n'a pas semblé effrayer ses compagnons de bassin outre-mesure. Il courtise d'ailleurs une femelle qui fait la moitié de son âge. AP   

bas/dn5622/sb     

Posté par seblinux89 à 20:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Bercy ouvre une consultation autour du .fr

Le ministère de l'Economie organise une consultation publique sur les noms de domaines nationaux. Cela concerne le ".fr", mais aussi les extensions des territoires et départements d'outre-mer (".re" pour la Réunion, ".gf" pour Guyane, etc). Il cherche à recueillir les avis des acteurs du secteur sur « les conditions d'accès aux enregistrement (faut-il imposer certaines restrictions), sur la protection de certains noms et le traitement des litiges, sur les tarifs d'enregistrement... ».

Cette concertation démarre le 25 avril, et se poursuivra jusqu'au 24 juin 2008. Elle a pour objectif d'orienter le gouvernement avant de lancer un appel à candidatures pour désigner un successeur de l'Afnic, l'organisme actuellement en charge de la gestion des ".fr".

La loi pour la confiance dans l'Economie numérique de 2004 prévoit en effet que les gestionnaires des extensions françaises doivent être désignés par le ministre en charge des communications électroniques. Mais il a fallu attendre la parution d'un décret en 2007, pour que le processus de sélection puisse être mis en action, avec comme première étape cette concertation.

                               

Par La rédaction, ZDNet France

Source ZDNet

                                 

Posté par seblinux89 à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Impact limité de la fin du HD-DVD sur Toshiba

L'abandon du format HD-DVD a eu des conséquences limitées sur l'exercice 2007-2008 de Toshiba, son principal promoteur. Entre 2007 et mars 2008, le chiffre d'affaires du groupe nippon s'est élevé à 7 668,1 milliards de yens (47 milliards d'euros), soit 7,8% de mieux que l'exercice précédent.

En revanche, le bénéfice net s'établit à 127,4 milliards de yens (779 millions d'euros) contre 137,43 milliards (841 millions d'euros) l'année précédente, soit un recul de 7,3%, imputé principalement à l'arrêt du format HD-DVD.

Toshiba a également dû faire face à la baisse des prix sur le marché des mémoires flash. Il s'est en revanche rattrapé sur l'augmentation des ventes d'appareils numériques (PC portables et téléviseurs notamment), des équipements d'infrastructures publiques (dont les matériels de centrales électriques) et des appareils électro-ménagers.

Pour l'année en cours, qui sera close le 31 mars 2009, Toshiba mise sur un bénéfice net de 130 milliards de yens (798 milliards de yens) soit +2% sur un chiffre d'affaires, espéré à 8 000 milliards de yens (49,1 milliards d'euros).

En mars dernier, le groupe était plus pessimiste et indiquait que l'abandon du format HD DVD devait représenter une perte de 110 milliards de yens, soit environ 1,1 milliard de dollars.

                               

Par la rédaction, ZDNet France

Source ZDNet

                                 

Posté par seblinux89 à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 8 avril 2008

La Grande finale de Pekin Express

Ce soir, aura la finale.

Je pense que les soeurs vot gagner

Posté par seblinux89 à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


jeudi 3 avril 2008

Apple déclenche la colère du patron de la Mozilla Foundation

En intégrant son navigateur Safari dans une mise à jour automatique d'iTunes, Apple s'est attiré les foudres de John Lilly, le P-DG de la Mozilla Foundation, qui dénonce une pratique fleurtant avec la distribution de logiciels espions.

Le patron de la Mozilla Foundation, John Lilly, n'a pas vraiment apprécié la manoeuvre d'Apple , qui a consisté à intégrer son navigateur Safari dans la mise à jour automatique du logiciel iTunes pour Mac et pour PC.

« Ce qu'Apple fait avec sa mise à jour automatique est trompeur, écrit-il sur son blog. Ils sapent la relation de confiance que les grandes compagnies entretiennent avec leurs clients, et c'est mauvais - non seulement pour Apple, mais pour la sécurité du web en général. »

Une pratique malhonnête

« C'est une façon malhonnête d'inciter les utilisateurs à installer leur navigateur en le faisant passer pour une mise à jour d'un logiciel qu'ils ont déjà installé », commente un de ses lecteurs. Pour John Lilly, Apple flirte avec des pratiques qui caractérisaient jusque-là les distributeurs de logiciels espions.

La firme à la pomme n'a pas encore réagi à cette sortie de John Lilly qui, selon certains commentateurs, pourrait avoir d'autres motivations que la sauvegarde de la relation de confiance que les éditeurs de logiciels entretiennent avec leurs clients.

Une défection massive des utilisateurs de Firefox en faveur de Safari n'arrangerait pas les affaires de la Mozilla Foundation, qui tire l'essentiel de ses revenus de l'intégration du formulaire de recherche de Google par défaut dans sa barre d'outils. En 2006, Mozilla a perçu 66,8 millions de dollars de Google, soit 85 % de son chiffre d'affaires.

Une migration massive de Firefox vers Safari semble cependant peu probable, malgré une pratique qui, de la part d'Apple, est pour le moins sujette à caution.

                               

Par Philippe Astor, ZDNet France

Source

Posté par seblinux89 à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Vers un nouveau sursis pour Windows XP ?

Analyse - Un an après la sortie de Vista, Windows XP fait toujours de la résistance. Constructeurs et utilisateurs le plébiscitent dans les pays émergents et les portables à bas coût. De quoi pousser Microsoft à repousser encore sa fin de vie, au-delà de juin ?        

Alors que Microsoft  continue de pousser Windows Vista sur un marché qui résiste, tout porte à croire qu'il pourrait repousser une fois de plus la durée de vie de son prédécesseur, XP. Pour l'heure, la date butoir pour la fin de la commercialisation est le mois de juin prochain ;  celle du support technique reste inchangée, courant jusqu'en 2009, ou 2014 (support étendu payant).

Hier, Microsoft proposait une nouvelle version de la RC2 du Service Pack 3 de XP, afin de « recevoir de nouveaux commentaires d'utilisateurs » avant la publication du SP3 final, prévue pour la mi-avril selon plusieurs sources.

Initialement, Windows XP devait disparaître des nouveaux PC il y a deux mois, mais Microsoft a revu sa copie pour répondre à la demande de son marché. Actuellement, de grands constructeurs proposent avec succès XP en option pour leurs machines configurées sur mesure, notamment Lenovo, Hewlett-Packard et Dell.

Asus Eee PC et consorts : un carton grâce à XP

XP a aussi sa carte à jouer sur le marché encore jeune mais à forte croissance des ordinateurs portables à mémoire flash et à bas coût, tels que le Eee PC d'Asus. Microsoft a adapté XP pour cette machine jusque-là équipée de la distribution Linux Xandros, qui remporte un franc succès. Asus, qui vend actuellement uniquement aux États-Unis une version de son portable sous XP, table même sur des ventes records grâce à l'OS de Microsoft. Windows Vista, trop gourmand pour les ressources de la machine, a été écarté.

Les pays en développement sont un autre débouché pour XP. Microsoft a aussi repoussé l'échéance l'an passé pour sa version pour marchés émergents, Windows XP Starter Edition. Elle sera ainsi disponible jusqu'en 2010, pour un usage sur les PC à très faible coût.

« Nos partenaires constructeurs (OEM) plébiscitent toujours Windows sur ces machines, en préinstallant cette version Starter allégée et moins chère dans plus de 100 marchés émergents », expliquait Mike Nash, vice-président de Microsoft, en septembre 2007. « Nous surveillerons cette tendance, car même si les coûts de fabrication du matériel baissent constamment, cela prouve que les clients ne veulent pas tous la même chose sur leur machine ».

Et l'engouement ne se limite pas à ces marchés émergents, puisque, à l'évidence dans les marchés matures, les utilisateurs sont prêts à renoncer à certaines fonctionnalités de XP en contrepartie d'une machine allégée et à moindre coût, permettant de surfer sur le web facilement. Même si, pour rivaliser avec Linux, une version la plus complète possible de Windows XP est évidemment préférée.

Autant de conditions pouvant pousser Microsoft à revoir la durée de vie de XP, peut-être en l'appliquant à certains types d'ordinateurs.

                       

        Par Ina Fried, News.com, avec Béatrice Gay, ZDNet.fr,

Posté par seblinux89 à 11:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le site Fuzz.fr condamné dans l'affaire qui l'oppose à Olivier Martinez

Mis à jour - Le blogueur Eric Dupin devra payer 1 000 euros de dommages et intérêts et 1 500 euros de frais de justice à l'acteur. Le tribunal a retenu sa responsabilité d'éditeur sur le site Fuzz, mis en cause par Olivier Martinez.

Le verdict est tombé dans l'affaire qui oppose l'agrégateur d'actualités Fuzz et l'acteur Olivier Martinez. Le site internet, géré par le blogueur Eric Dupin, est condamné en première instance pour avoir publié un lien qui renvoyait vers un blog rapportant une rumeur au sujet d'une liaison entre l'acteur et la chanteuse australienne Kylie Minogue.

Arguant de la défense de sa vie privée, Olivier Martinez a poursuivi en justice le site Fuzz et son créateur, en réclamant 35 000 euros de dommages et intérêts. Une vingtaine d'autres sites ont reçu des assignations similaires. Le plaignant affirmait que le site Fuzz.fr voulait « attiser la curiosité du public [...] et ce dans le seul objectif d'accroître son chiffre d'affaires ».

Dans cette première affaire, le tribunal de grande instance de Paris a donc donné raison à l'acteur. « Le tribunal dans son ordonnance (que je n'ai pas encore en main) a retenu ma responsabilité d'éditeur en considérant que j'organisais l'information sur Fuzz en opérant un tri et une hiérarchisation des liens par catégories », écrit Eric Dupin sur son blog Presse-Citron. « Si vous connaissez Fuzz et le fonctionnement des Digg-like, vous savez tous parfaitement que ceci est inexact ».

Conséquence : le tribunal le condamne à verser 1 000 euros de dommages et intérêts et 1 500 euros au titre des frais de justice à Olivier Martinez. « Je n'aime pas employer des formules trop grandiloquentes, mais je crois quand même que ce jeudi 27 mars 2008 restera comme une journée noire pour le web français. »

L'affaire est emblématique, car il s'agit de la troisième du même genre en quelques semaines seulement. Elle pose directement la question de l'interprétation de la loi pour la confiance dans l'économie numérique, et de la responsabilité des hébergeurs de contenus. ZDNet.fr reviendra sur cette condamnation dès que de plus amples détails seront connus. Une première analyse est d'ores et déjà disponible dans notre rubrique blog sous la plume de l'avocat Jean-Baptiste Soufron.

Article mis à jour jeudi 27 mars, à 17 heures.

                               

Par Estelle Dumout, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Normalisation de l'OOXML : « Il y a eu des irrégularités » estime l’April

La normalisation ISO d'OOXML de Microsoft a été marquée par des irrégularités et des changements de positions incompréhensibles, notamment de la France, dénonce l’Association de promotion et de défense des logiciels libres.

Le format de document Office Open XML (OOXML) de Microsoft a obtenu ce week-end les votes nécessaires - 75 %  de « oui » - pour être reconnu en tant que norme par l'Organisation internationale de normalisation (ISO).

En septembre dernier, une première proposition avait été recalée malgré 53,12 % de oui (il en faut au moins 67 %), au motif que le document de Microsoft présentait de trop grandes zones d'ombres. Mais bon nombre de pays ont, ce week-end, changé leur non en oui. Car il ne s'agissait pas d'un nouveau vote, mais simplement d'une réévaluation du suffrage de septembre. La France, représentée par l'Autorité française de normalisation (Afnor), a changé, pour sa part, son non en abstention

Mais selon l'April, association de promotion et de défense des logiciels libres, le vote a été entaché d'irrégularités. « La Norvège vient de demander à l'ISO de suspendre son vote en faveur de la normalisation de l'Office Open XML », argumente pour ZDNet.fr, Frédéric Couchet, son délégué général. « Plus de 80 % du comité norvégien de normalisation souhaitait conserver le premier vote : le non. Ce comité déplore qu'au final il ait été compatibilisé dans le camp du oui. »

Le changement de position de la France paraît également suspect aux yeux de l'April, qui siège à la commission formats de documents révisables à l'Afnor. Commission qui a fourni un avis consultatif sur lequel l'Afnor s'est basé pour prendre sa décision. « Le 25 mars, la commission n'était absolument pas favorable à un changement de position vers une abstention. Il est très étonnant que l'Afnor ait finalement choisi cette option. »

Consignes gouvernementales ?

L'Autorité française de normalisation met en avant la communication d'éléments nouveaux. Le premier est une lettre d'Éric Boustouller, le P-DG de Microsoft France, proposant notamment la création d'un groupe de travail dédié à l'interopérabilité  d'OOXML et du format conçurent ODF (lettre publiée par notre confrère Les Echos). Le second élément est le soutien de HP au format OOXML ; le constructeur américain est convaincu qu'OOXML et ODF seront interopérables (lire la communication de HP).

« Je ne vois pas en quoi ces deux éléments changent la donne. D'autant que la lettre d'Éric Boustouller a été en partie lue déjà lors de la réunion du 25 mars », poursuit-on à l'April.

Selon l'association, la véritable raison pourrait être à chercher du côté de possibles consignes gouvernementales. Elle s'étonne du changement de position ce week-end des deux représentants de l'État au sein de la commission formats de documents révisables : la DGE (Direction générale des entreprises) et la DGME (Direction générale de la modernisation de l'État).

Le 25 mars, ces deux instances étaient contre la normalisation et ont changé de position en moins de vingt-quatre heures. L'April estime que ce changement de position soudain a pu convaincre l'Afnor. « Nous avons demandé des précisions à l'Afnor sur ce point. Nous attendons toujours les réponses », conclut Frédéric Couchet. L'Afnor tiendra une conférence téléphonique cet après-midi sur le sujet, sur laquelle ZDNet.fr reviendra dans la journée.

                               

Par Christophe Guillemin, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Rachat de Yahoo : Microsoft se prépare pour un long siège

C'est le Wall Street  Journal qui l'affirme : deux mois après avoir lancé leur OPA de 44,6 milliards de dollars sur Yahoo, les dirigeants de Microsoft semblent sûrs que leur patience paiera. Pas question donc pour eux de relever leur offre, malgré le rejet initial de Yahoo. « Nous n'avons aucune raison de faire une nouvelle offre contre nous-mêmes », affirme au quotidien américain une source proche du dossier.

Les stratèges de Microsoft martèlent que le temps est leur allié. Selon eux, les dernières perspectives de croissance, publiées par Yahoo à la mi mars, n'ont pas convaincu les marchés sur la capacité de la société à redynamiser sa stratégie. « Rien, dans ces chiffres ne justifie un prix plus élevé », ont expliqué certaines sources au WSJ. Microsoft mise aussi sur la récession économique et sur la faiblesse du cours de Yahoo en Bourse.

                               

Par La rédaction, ZDNet France

Source ZDNet

Posté par seblinux89 à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,